Fait de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité.

Saint-Exupéry
Le livre

PARTIR POUR MIEUX REVENIR

L’histoire d’une famille de 5 racontée en toute authenticité, le récit d’un rêve trop grand pour être contenu… 

Avides d’aventure depuis toujours, Annie et son mari Martin s’enfuient de leur Québec natal en 2016, accompagnés de leurs trois jeunes enfants alors âgés de 5, 6 et 7 ans. Armés de courage et de persévérance, ils prennent la mer sans trop d’expérience préalable de navigation, hormis quelques jours de formation et de pratique ici et là. Aspirés par la consommation compulsive et plongés dans un quotidien qui ne leur va plus, ils sont en quête du plus grand que soi, d’une expérience de bonheur, complète et inspirante, pour vivre dans la simplicité pure.

Ils poursuivent un de leurs rêves le plus fou. Pendant près de deux ans, ils font le tour d’une partie de ce monde en voilier, certes, mais surtout le tour d’eux-mêmes. Ils reviennent sur terre transformés, angoissés, incertains sur les valeurs occidentales véhiculées mais restent convaincus que leur nouveau destin surpassera leurs plus grandes aspirations.

JOINDRE LA LISTE D'ENVOI

Pour ne rien manquer

L'auteure

ANNIE JOMPHE

Annie est née en 1982 à Québec, Canada. Dès qu’elle en a eu l’occasion, elle a quitté la maison à 16 ans pour découvrir le monde et n’est jamais vraiment revenue …

Le Mexique a été le premier pays à la sortir de sa zone de confort, et l’exploration n’a jamais cessé! Mariée depuis 2003 à un mari formidable et avec 3 enfants nés en l’espace de trois ans, elle est toujours à la recherche de la prochaine aventure.

L’écriture est une forme de thérapie lorsque les choses vont mal … ou quand elles sont trop belles pour être vraies! En 2016, la famille a tout vendu et est partie en voilier pendant 2 ans, sans aucune expérience préalable, apprenant un tout nouveau monde et explorant différentes façons de penser …

Ce fut le début de l’amour pour écriture. Ce fut une réalisation profonde que chacun doit faire attention à notre planète de par sa consommation. Ce fut aussi une gratitude éternelle d’être en vie, tout simplement.