Comment te dire au revoir à ta juste valeur après toutes ces années passées à nos côtés!?

Nous qui t’avons adopté lorsque tu avais à peine 3 mois, tu étais si petite, si vulnérable, si douce et si énergique à la fois… Toi qui as campé avec nous, chassé, pêché, grimpé des montagnes (5 fois plus que nous d’ailleurs!). Toi qui as traversé plusieurs fois le pays, vécu dans chacune de nos 8 maisons, voyagé plusieurs fois en Amérique du Nord en campeur. Tu as accueillis un par un chacun de nos 3 enfants, devenant à chaque naissance un peu plus protectrice. Tu as intuitivement pris les enfants sous ta charge, ne laissant aucun inconnu s’approcher. Tu ne t’éloignais jamais, gardant toujours un œil bienveillant sur nous… Tu avais tellement d’énergie que nous levions nos verres (à ta santé) dès que tu t’approchais… de peur de voir nos verres se propulser! Tu t’es assagit avec le temps, devenant plus calme, tu me suivais partout, respectant les limites, sans même avoir à te les dire…

Tu as su m’écouter dans mes tristesses avec ton regard soyeux, comme si tu m’entendais, même  sans parole. Tu as su partager mes joies et mes énervements avec plaisir! Tu as su être ma compagne de vie pendant près de 12 ans avec fierté, sans jamais rien demander en retour… et je t’en remercie profondément.

Nous avons pris un nouveau virage qui ne te permettait pas de nous suivre. Et ce fut l’une des plus difficile, horrible et pénible décision que j’eu à prendre. J’ai l’impression de t’avoir trahi… je m’excuse. Prendre la décision de mettre fin à tes jours pour poursuivre un rêve me semblait être injuste et cruelle à la fois… je m’excuse. Par amour pour toi, je préférais que tu ne vive pas cette décision autrement…

Ta tête, lourde, et ton regard, sensible, s’en alla rejoindre les étoiles… L’instant de quelques secondes et nous sentîmes que tu étais déjà là-haut pour mieux nous protéger…

La veille de ton départ, j’essaie d’expliquer aux enfants que tu ne pourras suivre et ce fut les seuls mots que je puisse prononcer. Ma fille, du haut de ces 6 ans, déposa doucement sa main dans mon dos en me caressa et me dit : « Maman, tout va bien allez! On ira la rejoindre quand on sera vieux nous aussi! »

Alors je te dis : « Au revoir et à bientôt »

A tout ceux qui ont perdu un compagnon de vie, je partage maintenant votre peine et je vous dis : « Tout va finir par bien allez! »

About the author

Inscrivez-vous à ma liste d’envoi

FACEBOOK

2 weeks ago

Annielivingfully
ENGLISH BELOW Écrire est si #thérapeutique et quand un lecteur de @monbestseller apprécie réellement ce journal de bord authentique, c’est un cadeau droit au cœur 💝 Merci!___Writing is such a good #therapy and when a reader deeply appreciate this authentic diary, it goes straight to the heart ❤️ @amazonbooks Thank you! ... See MoreSee Less
View on Facebook